Sortie Club némo 33


L’école de plongée Toulousaine en vadrouille à Bruxelles

Après un levé à l’aube, à l’heure où blanchit la campagne, nous partîmes pour Bruxelles à 6h50. Atterrissage à l’aéroport de Bruxelles national environ 1h30 plus tard. Le fait est que le vol est vraiment passé inaperçu, bouclez vos ceintures, fermez les yeux, dormez, vous êtes arrivés !

A l’arrivée justement, nous prenons un premier café avant d’aller chercher un taxi pour aller à Uccle où se trouve Némo 33. Cet aéroport est un véritable dédale de magasins, de couloirs, d’ascenseurs…

Bref nous attrapons un taxi qui nous conduit vitesse grand V devant Némo. Résultat nous sommes en avance et les portes sont fermement closes pour encore 1 h. Cela n’entame pas notre enthousiasme et nous partons à la recherche d’un nouveau café…

Nous revenons vers 10h30 pour trouver la fosse ouverte et prête à accueillir les premiers plongeurs de la journée. L’entrée du centre vous plonge dans l’ambiance de Némo. La vue sur la fosse, le grand écran montrant des films sur l’écologie, du matériel du début de la plongée (bloc, caisson…).

Nous nous inscrivons pour deux plongées, la séance de 11h et la séance de 14h. à 10h45, la cloche retentit, signal du départ pour accéder à la fosse. Passage au vestiaire, douche, briefing en français anglais et néerlandais et c’est parti pour 10 min d’apnée. Après être descendu 2-3 fois à 4-5 m de fond, nous ressortons de l’eau et équipons au plus vite un bloc. Maillot de bain, bloc, stab, détendeur, masque et basta, en avant. Avec Julien, nous fonçons sur le puit de 35 m, et nous arrivons les premiers pour descendre tranquillement. La descente est longue, peu à peu, la lumière diminue. Arrivé au fond, nous faisons les photos et vidéos d’usage, notamment nous immortalisons l’instant par la photo des ordinateurs, affichant 34,3m et 32°C !

Puis nous remontons dans la zone des 10-15 m où se trouve des salles et des caves où l’on peut respirer à l’air « libre ». en revenant vers les 5 m pour le palier de sécurité, nous repassons au dessus du puit de 35m rempli de bulles, rendant la visibilité aléatoire.

Après cette magnifique immersion, nous prenons le déjeuner  au restaurant Thaï dont quelques fenêtres donnent sur la fosse et à 13h45 c’est de nouveau le coup de cloche qui annonce l’immersion de l’après midi. Cette fois, nous emmenons Agnès avec nous pour une reprise de la plongée. Les conditions sont excellentes, de l’eau chaude, pas de mal de mer… Tranquillement nous descendons sur 6 m puis doucement vers 10m, petit stop vers 15m, et finalement nous atteignons 20 m sans problème. Nous repassons par les caves pour faire les photos d’usage, on joue dans les bulles et les passages entre les pièces et retour surface après quelques minutes de palier de sécurité.

Une petite bière avant de prendre un tram qui nous amène au centre ville, place de la bourse, à 100 m de la grand place. Nous prenons nos quartiers à l’hôtel Novotel Grand Place, et en profitons pour une petite sieste… (ben oui, levé 5h, + 2 plongées, …)

Vers 17h30 nous partons explorer le quartier et retrouvons finalement Victor et Cathy, revenant du salon des antiquaires, dans un bar de la grand place. Quelques chocolats chauds et bières plus loin, nous partons à la recherche d’un restaurant pour le souper. Nous dégustons de bonnes moules frites, et mis à part la mauvaise humeur d’un groupe d’italiens n’appréciant pas le chat de la maison, nous passons un très bon repas. En sortant, nous tombant sur un pub dans lequel, un groupe donne un petit concert sympa. Quelques bières plus loin, vers 2 h du matin, nous retournons à l’hôtel pour une nuit courte et réparatrice.

Le lendemain, après un copieux petit déjeuner, Victor nous pilote dans le métro bruxellois pour aller découvrir l’Atomimium (édifié lors de l’expo internationale de Bruxelles en 1958). Puis nous revenons en passant par le quartier art déco. Nous crapahutons 2-3h à travers les rues à la recherche des maisons aux courbes arrondies et à la symétrie brisée.

Finalement, retour en train vers l’aéroport et retour à Toulouse !

A bientôt

Etienne

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *